COLLECTIF D'ARTISTES / LIEU DE CRÉATION / ZONE DE PARTAGE ARTISTIQUE & POLITIQUE / BREST

« Personne n’éduque autrui, personne ne s’éduque seul, les hommes s’éduquent ensemble par l’intermédiaire du monde. »  Paolo Freire

MISE EN DANGER DU SECTEUR ASSOCIATIF
Lettre aux candidat.e.s et futur.e.s élu.e.s de la ville de Brest : ICI
 // Agora  le 24 février au Maquis, c'est ICI !

Partage artistique et politique

DÉSIRS DE MAQUIS

Cette période trouble que nous vivons actuellement révèle un certain nombre de choses dans nos vies personnelles et professionnelles. Elle révèle également, et nous le pressentions depuis quelques temps, que les sociétés ne pourront probablement pas continuer comme avant, comme si de rien n’était.

Le Collectif Le Maquis propose de rassembler des témoignages, récits, coups de gueule, désirs de changement collectif, créations diverses.

- Un banquet "DÉSIRS DE MAQUIS" sera organisé après la période confinement.
Nous pourrons y lire vos textes, montrer votre travail et partager de quoi boire et manger.
La date de ce banquet sera communiquée après la période de confinement.
- Dans l’immédiat, nous confierons ces textes aux ami.e.s de la webradio des confins à Douarnenez qui pourront les diffuser dans leurs émissions. (http://radio-des-confins.online)

Toute forme est bien sûr bienvenue pour partager vos textes, en vidéos, en sons ou autres !
Pour nous contacter et nous envoyer des choses :
desirs@lemaquis.org 
ou 
Le Maquis - 12 rue Victor Eusen - 29200 Brest

Courage et à bientôt,

IMAGE : ATELIER TÉMÉRAIRE

---

Le Maquis est un lieu de création, un collectif d'artistes et une zone de partage artistique et politique à Brest. 

À l’origine de cet espace intermédiaire et hybride, les Filles de la Pluie œuvrent depuis 1994 pour un théâtre politique de transformation sociale et affirment les notions de partage, d’émancipation et d’éducation populaire. En 2002, lors du festival Enrageons-nous, les Filles de la Pluie contribuent à la création d’un collectif théâtral composé de chômeurs militants : les piqueteros. Ils apportent une autre pierre à cet esprit de fabrique politique : défendre un théâtre furieux par les inégalités sociales et placer ces formes d’écritures dans des lieux désertés par la pratique artistique.

Plusieurs compagnies professionnelles et non professionnelles s’associent dans cet esprit pour fonder le Maquis. 

Celui-ci est ainsi géré par un collectif d’artistes et de Brestois. Les artistes habitants (ou permanents) du lieu, faisant partie intégrante de la vie de quartier, peuvent alors construire des liens solides et durables avec les voisins et les structures proches. Cet espace accueille également de nombreuses autres équipes artistiques pour des périodes de création. Des rencontres sont organisées afin de mettre en relation les artistes, les voisins, les Brestois.

Nous recherchons à créer les conditions d’une mixité dans les pratiques et chez les personnes s’impliquant dans le lieu.

Ainsi, par l’intermédiaire de créations artistiques et/ou d’élaboration collective, nous cherchons à favoriser les contributions autonomes et, par conséquent, l’émancipation des un-e-s et des autres.


Crédit photo : Roland Sourau

associations.brest

MISE EN DANGER DU SECTEUR ASSOCIATIF
Les associations, des acteurs majeurs de notre commune

Brest, le 6 janvier 2020